•  Sare (Sara en basque), village de près de 2 500 habitants, est classé parmi les "plus beaux villages de France".

    Le village, entouré de montagnes (dont La Rhune à 905m) et enclavé dans la Navarre espagnole avec 32 Km de frontière, est situé à 14 Km de la mer (Saint Jean de Luz).

     

    Sare est une commune française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en  région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, à la frontière avec l'Espagne. Elle est adossée à la chaîne pyrénéenne, qui forme autour du bassin occupé par le bourg un cirque ouvert vers l'est et le nord.

    La commune recèle un habitat ancien, dont certaines, parmi les 283 maisons recensées à la fin du xxe siècle, datent partiellement du xve siècle. L'architecture traditionnelle de ces édifices, leur décoration extérieure et leur orientation définissent l'archétype de la maison labourdine rurale tel qu'il existe dans l'imagerie populaire sous le vocable de « maison basque ».

     

     

    La mairie.

     

     

     La maison Ihalare

    Sare possède un patrimoine naturel sauvage ou semi-sauvage, encadré par des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique, ou protégé par des réglementations nationales ou régionales.

     La localité a accueilli des personnalités marquantes, soit issues du village, soit telles qu'Axular, considéré comme le premier prosateur de langue basque, ou bien Napoléon III  ou Édouard VII, attirés par les paysages et les grottes, ou par les démonstrations de pelote basque. La localité, qui a fait l'objet d'une étude approfondie de la part de José Miguel de Barandiarán, a, sous le nom d'Etchezar, également servi de modèle à Pierre Loti, pour figurer le village de Ramuntcho.

     

     

     

    Le Zuhalmendi au Nord Ouest.

     

     

     

     

     

     

     

     


    2 commentaires
  • Vue du village d'espelette - Pyrénnées atlantiques.

     

    Mondialement connu pour ses piments, Espelette est un village pittoresque qui se trouve dans la province du Labourd. On apprécie d'apenter ses rues en observant ce décor inédit que sont ces piments accrochés aux façades et balcons des maisons.

     

    La rue principale.

     

    Hors saison, Espelette est un village calme mais à la belle saison il se remplit de touristes qui viennent visiter les boutiques de piments et de fromage de brebis...Pour autant cela n'enlève rien à la beauté du paysage alentour et on comprend pourquoi tant de monde afflue pour visiter ce lieu haut en couleurs.

     

     

     

    Les origines du piment  d'Espelette remontent à 1650 lorsqu'un marin basque , vu en compagnie de Christophe Colomb, rapporte des piments rouges de ses voyages. Ils sont d'abord utilisés pour leurs vertus médicinales puis servent ensuite pour conserver la viande et le jambon...Au fil du temps ils deviennent l'ingrédient de base de la cuisine basque. la production s'étend en réalité dans 10 villages alentours dont Ainhoa et Espelette.

     

     

     L’Union Européenne lui a même accordé une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), qui garantit que, seuls les piments cultivés dans cette zone, peuvent bénéficier du nom « Piment d’Espelette ».

     

    Le château des barons d'Espelette.

    Ce château des barons d'Ezpeleta se trouve près de la rue principale dans la zone piétonne du village. il a été restauré et accueille désormais la mairie ainsi que d'autres services administratifs.

    Nous y allons quelques fois, c'est toujours dépaysant de visiter le village.

    Bonne fin de semaine à tous.

    Le village d'Espelette - Pays basque.

     


    11 commentaires
  •  

     

     

    Avec son énorme cloche en laiton, Haute a fait une arrivée très remarquée à Paris, au 55e Salon de l'agriculture, jeudi 22 février. Sous les flashs des photographes, cette aubrac à la belle robe blond froment a pris place dans la stalle d'honneur qui lui est réservée pour toute la durée du salon, ouvert au public du 24 février au 4 mars. L'égérie aveyronnaise succède à Fine, une petite vache pie noir bretonne, mascotte du salon l'année dernière. Son éleveur, Thibaut Dijols, ne cache pas sa joie : "C’est la récompense de tout le travail accompli depuis des générations sur notre plateau !". Qui se cache derrière l'élégante star du Salon de l'agriculture ? 

     

     

     Haute a grandi à Laguiole, sur les hauts plateaux volcaniques de l'Aveyron. Pas n'importe quel lieu, à en croire ses jeunes propriétaires de 33 ans, Florence et Thibaut Dijols : "Notre exploitation est située dans le berceau historique de la race d'Aubrac." Cette vache allaitante, c'est-à-dire élevée pour sa viande, possède toutes les caractéristiques physiques qui font la beauté de sa race : un pelage uni, blond froment, des grands yeux noirs maquillés sous ses cornes en forme de lyre.

     

     

    Bravo à nos agriculteurs qui travaillent beaucoup mais ont peu de récompenses...C'est bien de les mettre à l'honneur avec ce Salon International de l'Agriculture.

    Bonne semaine à tous.

     

    Haute, une vedette au SIA

     

     


    9 commentaires
  •  

     

    Sare est une commune française située dans le département des Pyrénées-Atlantiques en  région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, à la frontière avec l'Espagne. Elle est adossée à la chaîne pyrénéenne, qui forme autour du bassin occupé par le bourg un cirque ouvert vers l'est et le nord.

    La commune recèle un habitat ancien, dont certaines, parmi les 283 maisons recensées à la fin du xxe siècle, datent partiellement du xve siècle. L'architecture traditionnelle de ces édifices, leur décoration extérieure et leur orientation définissent l'archétype de la maison labourdine rurale tel qu'il existe dans l'imagerie populaire sous le vocable de « maison basque ».

     

     

    La maison d' Ihalare.

     

    Sare possède un patrimoine naturel sauvage ou semi-sauvage, encadré par des zones naturelles d'intérêt écologique, faunistique et floristique, ou protégé par des réglementations nationales ou régionales.

     

    La mairie.

     

     

    La localité a accueilli des personnalités marquantes, soit issues du village, soit telles qu'Axular, considéré comme le premier prosateur de langue basque, ou bien Napoléon IIIou Édouard VII, attirés par les paysages et les grottes, ou par les démonstrations de pelote basque. La localité, qui a fait l'objet d'une étude approfondie de la part de José Miguel de Barandiarán, a, sous le nom d'Etchezar, également servi de modèle à Pierre Loti, pour figurer le village de Ramuntcho.

     

    Le Zuhalmendi au nord ouest.

     

     

     

    Pour en savoir plus, allez ICI 

    Bonne fin de semaine mes ami(e)s,

     

     

     


    11 commentaires
  •  

     

    C'est une tradition chrétienne.

    Les santons sont des figurines de taille variable utilisées pour reconstruire de manière réaliste le scène de la Nativité.

    Si d'autres personnages figurent  dans la plupart des crèches provençales, par exemple des bergers et des bergères, ils s'inscrivent toutefois dans la tradition chrétienne. En effet ils incarnent les habitants du village se rendant à l'étable dans laquelle est né le Petit Jésus.

     

     

     

     

    Sont toujours présents autour du petit jésus,  Marie , Joseph, l'âne et le boeuf, les bergers et leurs moutons. D'autres personnages sont plus nombreux et diversifiés : les fameux Rois Mages ainsi que les habitants du village, meunier, paysan, bûcheron....et même on a vu des figurines à l'effigie de célébrités comme Raimu, Fernadel ou Georges Brassens. 

     

     

     

     

     

    C'est à la ville de Marseille que l'on attribue la paternité de l'artisanat santonnier. Certes les origines de cette tradition remontent à l'Italie du XII ème siècle. Mais les premières crèches auraient été introduites à Marseille avant de se répandre dans toute la Provence.

     

     

     

    Certains artisans sont santonniers de père en fils. Mais cela ne signifie pas que ce métier n'est pas accessible à d'autres personnes. L'école de céramique de Provence qui se trouve à Aubagne perpétue la tradition et transmet ce savoir.

     

     Pour en savoir plus allez ICI

    Bonne semaine à tous.

     

    Les santons de Provence.

     

     


    20 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique