• La propriété de Longwood.

     

     

     Le 15 Aoùt 2019 est l'anniversaire de naissance de l'empereur Napoléon 1er, il y a 250 ans. je vous propose une petite visite de sa dernière demeure  à saint Hélène.

     

    La propriété de Longwood est située sur une plaine exposée au vent à 6 km de Jamestown, la ville de l'île. Anciennement résidence d'été du Lieutenant-Gouverneur de l'île, elle fut réservée à l'usage de l'Empereur en 1815. 

     

     

     

    Massif de Kniphofias, une plante exotique.

     

     

    Quand la première pierre fut posée sous son nez en début octobre 1818, alors que son médecin lui avait été retiré et qu'il était encore souffrant, Napoléon jugea sans doute qu'il lui fallait de nouveau "entrer en campagne" contre les autorités anglaises, son adversaire de toujours. On lui construisait une maison à une centaine de pas de chez lui? Alors lui allait leur montrer qu'il comptait bien "s'enraciner" dans son vieux Longwood et que l'on ne l'en délogerait pas, sauf par la force. Comment faire? Occuper le plus possible son "territoire" et fixer les limites d'un espace privé le plus grand possible. De plus, en restant sur place, il fallait bien aussi trouver une solution au vent et à la chaleur. Ainsi commença ce qui fut peut-être "la dernière campagne" de Napoléon, celle où il partit à la conquête de son indépendance vis à vis de ses geôliers envahissants, en marquant son terrain de liberté par des jardins tout autour de sa misérable bâtisse infestée par les rats et les cousins. De surcroît, voyant bien que son état de santé se détériorait, et se trouvant sans médecin par la force des choses, Napoléon avait dû décider que cette entreprise au grand air l'aiderait à se rétablir. 

     

     

    Saint-Denis, le mameluk Ali, raconte:

    Depuis longtemps, il s'était abstenu de toute excursion au-delà de l'enclos de Longwood, pour ne pas donner sujet au Gouverneur de lui faire éprouver de nouvelles vexations. Pour compenser un peu ce défaut d'exercice extérieur, il jugea que le jardinage était ce qui convenait le mieux à son état de réclusion. Dès lors, il ne fut plus question que de jardins: tout le corps de bâtiment qu'il habité en fut entouré. Ce furent les modèles de fortifications qui lui donnèrent cette idée, et puis il voulait avoir sous la main des fruits, des légumes; il voulait avoir quelques allées ombragées; il voulait éloigner les sentinelles de ses fenêtres, etc. (source: Souvenirs sur l'Empereur Napoléon)

     

     

     Massif d'agapanthes blanches et bleues.

     

     Le pavillon des Briards.

     

     Lors de l'arrivée de Napoléon  à Sainte-Hélène, celui-ci résidera les premières semaines dans cette maison. Le pavillon était alors la propriété de William Balcombe, qui deviendra le fournisseur de l'empereur et des autres exilés français lors de leur séjour sur l'île. De nombreux épisodes sont relatés sur le séjour de Napoléon auprès de cette famille, notamment dans les mémoires de la fille cadette, Betsy Balcombe, plutôt espiègle. Le séjour de Napoléon aux Briars, d'octobre à décembre 1815, a probablement été une des périodes les moins désagréables de sa captivité.

     

     

     Le jardin a repris sa configuration que lui avait donnée Napoléon. En revanche les environs ont changé, principalement du fait que l'éradication des chèvres sauvages et des rats sur l'île ont permis à la végétation tropicale de reconquérir les terrains qu'elle avait perdus au xixe siècle.

     

     

    L'emplacement de la tombe de Napoléon.

     

    Photos du net du Domaine de Sainte Hélène. 

     

    En 2012, des travaux de rénovation sont lancés, cofinancés par l’État français et une souscription auprès du grand public menée par la Fondation Napoléon

    Pour en savoir plus allez ICI

     

    Bonne fin de semaine à tous.

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Samedi 17 Août à 08:30

    Les  anglais   n' ont  jamais   vraiment été   fair-play,  mais   on  peut  aussi  comprendre   que  Napoléon  n' était  pas  leur  tasse  de thé !

    L' empereur  auto-proclamé   a quand  même  bénéficié   de plus   de confort  que  beaucoup   d' autre  prisonniers !

    Quel  dommage  que  l' ambition   lui ait fait reperdre  tout ce qu' il avait  conquis !

    Pour  certains, Sainte  Hélène  est   un  lieu   de pèlerinage !

     Passe   une bonne  fin  de semaine

     Bisous

    2
    Lundi 19 Août à 10:20

    Bonjour ma douce amie Landrie

    Quel merveilleux article très intéressant accompagné de superbes photos d'un grand homme qui a été aimé comme détesté mais qui continue à susciter les passions pour ses admirateurs, merci pour ce très beau partage mon amie.

    J'espère que ton week-end s'est bien passé et je viens te souhaiter un beau lundi au soleil et comme la chanson de Cloclo : Le lundi au soleil on pourrait le passer à s'aimer, on serait mieux dans l'odeur des foins, on aimerait mieux cueillir le raisin ou simplement ne rien faire, le lundi au soleil... 

    Belle journée à toi et gros bisous d'amitié de mon ti rocher.

    3
    Mardi 20 Août à 15:27

    Bonjour Landrie, merci de ta visite et de tes conseils. Je vais essayer de suivre tes indications. C'est une belle propriété qu'il avait là. Lorsque nous sommes allés en Corse, nous avons vu l'endroit où il était né... on peut dire qu'il en a parcouru du chemin wink2.

    Bonne fin de journée à toi. Bises.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :