• La peinture du XIX ème siècle - Edouard Manet.

     

     

     

    Édouard Manet ( 1832 - 1883) est né à Paris dans une famille de la haute bourgeoisie. Son père occupe un poste de haut fonctionnaire et sa mère est la fille d’un diplomate. Les études secondaires font apparaître un enfant dissipé qui orne ses cahiers de caricatures. Son père le presse ensuite d’entreprendre des études de droit, mais il refuse. Le choix d’une carrière s’imposant, Édouard tente d’entrer dans la marine mais il échoue à deux reprises au concours d’entrée à l’École navale en 1848 et en 1849. Entre les deux concours, il effectue un voyage au Brésil où il réalise un grand nombre de dessins.

    En 1856, Manet s’installe rue Lavoisier à Paris dans un premier atelier, avec Albert de Balleroy (1828-1872) qui se spécialisera par la suite dans la peinture de scènes de chasse. Mais un adolescent qui avait été embauché comme aide et utilisé comme modèle (L’enfant aux cerises, 1858) se suicide dans l’atelier. Après ce drame, Manet, très affecté, déménage vers un autre atelier, rue de Douai.

     

     

    Les refus au Salon de l’Académie des Beaux-arts (1857-1867)

    En 1859, Manet propose une première toile au Salon officiel de l’Académie. Elle est refusée. Il s’agit du Buveur d’absinthe, tableau d’un réalisme austère, ne cherchant nullement à représenter la forme de beauté picturale appréciée par les jurys du Salon. En 1861, pourtant, deux toiles de l’artiste sont acceptées : Le chanteur espagnol et Portrait de M. et Mme Manet. Les refus du jury vont ensuite se succéder pendant de nombreuses années.

     

     

    La musique aux Tuileries - 1862.

     

    Le déjeuner sur l'herbe - 1862.

     


     Olympia - 1863.

     

     

    La bataille de Cherbourg - 1864.

     

    Dans les années 1860, Édouard Manet réalise de nombreux tableaux inspirés de l’Espagne. La peinture espagnole, et en particulier celle de Diego Vélasquez, le fascinait. Un voyage en Espagne en 1865 lui permet d’accumuler de nombreux dessins de scènes locales. Le thème de la tauromachie revient alors à plusieurs reprises dans sa peinture. Les plaisirs des rencontres bourgeoises constituent une autre thématique. Issu de la haute bourgeoisie, Manet a conservé le mode de vie de sa classe sociale. Les mondanités l’attirent et, à la belle saison, il se rend chaque jour au jardin des Tuileries, fréquenté par de nombreuses personnes de sa connaissance. Baudelaire, son ami Antonin Proust, son compagnon d’atelier Albert de Balleroy et bien d’autres l’accompagnent.

     

     

    Jeune fille au jardin de Bellevue - 1880.

     

    L’inspirateur de l’impressionnisme (1868-1883)

    Rejeté par le jury de l’Académie et incompris des amateurs d’art, Manet se rapproche alors des jeunes peintres novateurs qui se rencontrent au Café Guerbois, rue des Batignolles. Nombre d’entre eux deviendront les plus grands peintres impressionnistes : Claude MonetPierre-Auguste RenoirEdgar DegasPaul CézanneAlfred SisleyCamille Pissarro.

    Manet, plus âgé que les impressionnistes, à l’exception de Camille Pissarro, est respecté par eux et devient un de leurs inspirateurs. En 1868, Fantin-Latour lui présente Berthe Morisot qui sera un temps son modèle et son élève et deviendra l’une des grandes figures de l’impressionnisme.

    Berthe Morisot épousera le frère de Manet, Eugène, en 1874. Cette même année se déroule à Paris la première exposition impressionniste. Manet refuse d’y participer mais entretient des relations amicales avec le chef de file du groupe impressionniste, Claude Monet. Il l’aide parfois lorsque celui-ci est confronté à des difficultés financières, achetant des toiles de Monet, qui, il est vrai, ne se vendent pas cher à l’époque. La famille Manet assiste Monet lorsqu’il cherche une maison à louer à Argenteuil.

     

     

    Le balcon - 1868.

     

    Le repos - 1870.

     

     

    Berthe Morisot - 1872.

     

     

    La Seine à Argenteuil - 1874.

     

    Tardivement, la peinture d’Édouard Manet s’impose dans les milieux officiels. La diversité de son œuvre, sa rare capacité à utiliser plusieurs styles, le soutien de grands écrivains comme Émile Zola et l’appui de son ami indéfectible Antonin Proust vont contribuer à la reconnaissance officielle. A plusieurs reprises, à partir de 1868, le jury du Salon va accepter des tableaux de Manet et, en 1881, Le Portrait d’Henri Rochefort obtient une médaille. La même année, il est décoré de la Légion d’Honneur par Antonin Proust, devenu ministre des Beaux-arts.

    A partir de 1880, l’état de santé de Manet se dégrade. Atteint de la syphilis, de nombreuses complications apparaissent et il doit être amputé d’une jambe en 1883. Il décède de la gangrène, peu de temps après cette amputation, le 30 avril 1883. Il est inhumé au cimetière de Passy.

     

    Pour en savoir plus, allez ICI.

    Bon week end à tous.

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Février à 19:36

    Bonsoir Landrie, très belles peintures et jolis tableaux. Merci à toi de nous faire partager toutes ces oeuvres. Grâce à toi tu me fais découvrir la vie de certains peintres que je connais de nom ou pas. Mes valises sont bouclées, nous partons demain à la montagne faire du ski de fond. Ces derniers jours nous avons eu beaucoup de neige qui commence à fondre. J'espère que tout va bien pour toi. Le printemps approche. Les travaux de jardinage aussi. Je te souhaite une bonne soirée, un bon week end et une bonne semaine. Gros bisous. 

    2
    Mizousze
    Vendredi 1er Février à 23:18

    Bonsoir ma douce LANDRIE... Comme FANOU j’adore tûtes ces peintures , je ne connais pas tout ces peintres mais à travers toi nous connaissons leurs histoires .. Mes fils sont enlevés de ce matin ,mais j’ai toujours très mal dans tous Le Bras qui est toujours tout noire. La main est sensible je ne peux rien serrer. Enfin il faut attendre il parait .. je m’en souviendrai ,j’espere qu’il y aura un résultat après.. Ici toujours la pluie ,c’est long les journées à rien faire ou pas Grand choses..... J’espere que toi tu vas bien que ton dos te laisse tranquille ... Tu as vu j’ai repris Hellocoton on verra bien .. Je te souhaite un bon week- end ... Gros bisous ❤️❤️❤️❤️

    3
    Samedi 2 Février à 08:07

    il aura  eu bien du mal  à s' imposer, heureusement  qu' il a su choisir  ses amis , et  se montrer  lui même généreux !

     Il  nous a  laissé de  fort beaux tableaux !

    Chez  moi, la pluie  a chassé la neige,  l' hiver a  ses sautes d' humeur !

     Passe une bonne  fin  de semaine

     Bisous

    4
    Samedi 2 Février à 13:19

    bon we Landrie

     je reviens  du musée d'Orsay, alors je me suis bien régalée, mon préféré Caillebotte, je n'en ai vu qu'un!!!  dommage

    bisous

    5
    Samedi 2 Février à 13:42

    Bonjour Landrie, merci , c'est gentil je viens d'aller voir, mais je peux rien voir du tout faut être inscrite,  et je ne crois pas  m'inscrire car je suis trop bien sur eklablog et je veux rien qu'n blog je peux aller voir tous le monde,  et faire des coms, Fabien dort encore, et je dois lui faire a manger,  chose faite je vais changer la façon de faire les frites, car plus rien ne convient  a son estomac, faut pourtant bien qu'il mange, je dois lui donner du smecta tous les midis,  si tu vois Lauriza , qui fut pour moi une très fidèle amie, tu pourras lui dire combien je pense a elle et tu lui feras de gros bisous pour moi   Bisous a toi ma douce amie, Marie

    Image associée

     

    6
    Lundi 4 Février à 10:38

    Bonjour Landrie.

    Ce sont de beaux tableaux .

    Après une semaine intense de pluie où le ras le bol se faisais sentir .

    Nous commençons février avec du froid ,des gelées ,mais du soleil ce qui est plus agréable .

    J'espère et souhaite que tu aille bien .

    Moi ,ça va .

    Je te  souhaite un bon lundi avec une bonne semaine .

    Bises ensoleillée de ce lundi .kettyn.

    7
    Mercredi 6 Février à 19:27

    Bonjour Landrie, , j'espère  que tu n'as pas aussi froid que nous, depuis le feu ou je suis restée dehors par le froid je suis gelée,   il gèle a moins 5 c'est pas rien, la pluie est annoncée, Fabien rentre vendredi,  et je vais chez mon docteur pour mes soins,  l'expert vient aussi vendredi, une journée chargée, gros bisous pour toi Marie

    Image associée

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :