• Un peintre impressionniste - Berthe Morisot

     

    Berthe Morisot - peinture d'Edouart Manet - 1872.

     

    Berthe Morisot est, avec Mary Cassatt (1844-1926) et Eva Gonzalès (1849-1883), l'une des trois femmes peintres des débuts de l'impressionnisme. Elle naît le 14 janvier 1841 à Bourges dans une famille bourgeoise. Son père, Edmé Morisot, était alors préfet du département du Cher. En 1852, il est nommé à la Cour des comptes et la famille s'installe à Paris. Mais nous sommes sous le Second Empire et les positions politiques d'Edmé ne s'accordant pas à celles du pouvoir, il démissionne en 1855. La famille continue cependant à vivre dans l'aisance financière.

     

     Edma Morisot (sa soeur) - 1867.

     

    Lorient le port - 1869

     

    Edma et Berthe sont attirées par la grande innovation du moment dans le domaine pictural : la peinture sur le motif, c'est-à-dire en plein air, préconisée par les peintres de l'École de Barbizon. Joseph Guichard leur fait alors rencontrer le grand artiste Jean-Baptiste Corot (1796-1875) qui aura une influence importante sur le style de Berthe.

     

    Cache cache - 1873.

     Berthe et Edma exposent pour la première fois au Salon des Beaux-arts de 1864 où Berthe propose des paysages. Elles continuent les années suivantes. Les Morisot appartiennent à la bourgeoisie cultivée de l'époque et organisent chez eux des soirées fréquentées par de nombreux artistes. Il en est de même pour les parents d'Edgar Degas ou la mère d'Édouard Manet chez qui les Morisot sont invités. Les sœurs Morisot rencontrent ainsi écrivains, poètes et peintres, en particulier Émile Zola, Charles Baudelaire, Charles-François Daubigny, Edouard Manet. Pendant la décennie 1860, les deux sœurs continuent à peindre, à exposer au salon et vendent quelques tableaux au marchand d'estampes Alfred Cadart (1828-1875). Berthe se lie d'amitié avec Édouard Manet qui devient son professeur. Elle pose également pour lui.

     

     

    Jeune fille lisant - 1888.

     

    En 1874, Monet, Renoir, Pissarro, Degas et Berthe Morisot fondent la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs qui a pour objectif de permettre aux impressionnistes d'exposer librement sans passer par le salon officiel organisé par l'Académie des Beaux-arts, héritière de l'ancienne Académie Royale de peinture et de sculpture. La première exposition impressionniste est organisée à Paris en avril 1874. Berthe Morisot y présente plusieurs tableaux, dont Cache-cache .

     

     

     

     

    Le berceau - 1873.

     

    En décembre 1874, Berthe épouse le peintre Eugène Manet (1833-1892) qui ne connut pas la gloire de son frère Edouard. Elle fera plusieurs portraits de son mari. Durant l'année 1875, le couple voyage en Angleterre dans l'Île de Wight. Les expositions impressionnistes suivantes ont lieu en 1876, 1877, 1879, 1880, 1881, 1882 et 1886. Berthe Morisot y est toujours présente sauf à celle de 1879, pour raison de santé.

     

     

     

    Berthe et sa fille au parc - 1874.

     

    Julie, la fille de Berthe Morisot et d'Eugène Manet naît en 1878. Dans les années 1880, la notoriété de l'artiste lui permet de recevoir chaque jeudi dans sa maison de Paris peintres et écrivains : Degas, Caillebotte, Monet, Pissarro, Renoir, Mallarmé. Ce dernier devient son ami et son plus grand admirateur. Les peintures de Berthe Morisot suscitent l'intérêt dans l'intelligentsia et parmi les peintres d'avant-garde. Ainsi est-elle est invitée à participer à une exposition à Bruxelles en 1887. En 1892, elle organise sa première exposition personnelle à la galerie Boussod et Valadon à Paris. L'accueil est favorable. La même année, son mari décède.

     

     

     

     Eugène Manet ( son mari) à l'ile de Wight - 1875.

     

    Berthe Morisot contracte en février 1895 une maladie pulmonaire qualifiée grippe ou congestion pulmonaire par les biographes (la médecine était à l'époque plus qu'approximative). Elle décède le 2 mars 1895 à l'âge de 54 ans. Inhumée au cimetière de Passy, à Paris, l'inscription sur sa tombe ne mentionne pas son activité artistique, mais simplement : « Berthe Morisot, épouse d'Eugène Manet ». L'époque n'autorisait pas encore la reconnaissance d'une femme peintre.

     


    La chasse aux papillons - 1874.

     

     Jour d'été - 1879.

     

     

     

    Son mari et sa fille Julie - 1883.

     

     Anémones roses - 1891.

     

    Pour en savoir plus, allez ICI.

    Bonne fin de semaine à tous.

    Landrie.

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Septembre à 13:34

    Il est vrai que certaines de ses oeuvres sont très connues, même au temps de notre vie scolaire nous avions eu l'occasion d'en étudier quelqu'une. 

    Mon coup de cœur pour ses anémones !!

    Merci Landrie de cette article si bien mis en page et belle fin de semaine par chez toi ! Bises du cœur ch'ti !

    Nicole

    2
    Vendredi 7 Septembre à 14:09
    Floralie

    Bonjour ma douce amie Valérie,

    J'adore voir toutes ces peintures elles sont vraiment magnifiques, es-tu toujours sur Hellocoton y a t'il encore quelqu'un ?

    Gros bisous ma douce amie, bel après-midi !

    3
    Vendredi 7 Septembre à 14:11
    Floralie

    PS: Bravo pour ta bannière elle est superbe !

    4
    Mamischa
    Vendredi 7 Septembre à 16:06
    Mamischa

    Très jolie bannière ma Chère Landrie. Tu es une artiste ! Merci beaucoup pour ces magnifiques tableaux en partie connus, toujours revus et admirés avec grand plaisir. J’espère que tu es en bonne santé. Nous ça va mais Monique s!est surpassée depuis son retour de vacances et elle est très fatiguée et toujours des problèmes digestifs. Nous te souhaitons un bon week-end. Gros bisous.

    5
    Mizousze
    Vendredi 7 Septembre à 17:37
    Mizousze

    Coucou je viens de perdre mon com .. je fais un effort pour te répondre car pas la forme ..... Merci pour ces belles peintures que j’aime regarder ,mais je ne suis pas calée là dessus ..... Prends bien soin de toi ... Gros bisous .....

    6
    Vendredi 7 Septembre à 23:37

    Bonsoir Landrie, très jolies peintures, j'en connais quelques unes. J'aime beaucoup. J'espère que tu vas bien et que tu profites toujours de ton jardin car l'automne approche. Le travail ne manquera pas. Pour nous le temps est grisâtre le matin, le soleil arrive l'après midi. A cette heure là, je te souhaite une bonne nuit et un bon weekend. Gros bisous.   

    7
    Samedi 8 Septembre à 08:46

    heureusement  que les conditions financières étaient bonnes, et  que les artistes se donnaient rendez-vous chez l' un l' autre, parce qu'à l' époque, il n' était pas facile  pour une femme de percer !

    Mais  le talent était  là !

    Merci pour tous ces tableaux !

     Passe une bonne fin de semaine

     Bisous

    8
    Orléanie
    Mardi 11 Septembre à 19:46

    Coucou ma Landrie, merci c'est gentil, j'ai  fait l'enregistrement sur ekla mais il est difficile de faire l'adresse HTTP j'y arrive pas car je sais pas quoi mettre, ils me refusent tout ce que j'ai déjà noté,  ça ùe prend déjà la tête avec HC ,  mes billets passent plus sur ma page,  et sur le fil d'actu, il passe mais l'instant d'après il n'y a plus rien faut parfois attendre 6 ou 7h pour que ça passe dans ma page,  ils ne répondent a personne, j'ai fait 4 messages sans réponses,  je viens de faire un billet a l'instant sur ma visite au zoo d' Amnéville va voir, j'ai mis ma photo avec mon fils et mon petit fils dans le haut des branches avec les singes, gros bisous a toi, Marie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :