•  

     

    Par une belle journée d’aout, sur la côte sud du Pays de Galles, Matthew Willard revient avec son chien sur le parking, perdu au milieu des champs, où sa femme l’attend.
    Si la voiture est toujours là, Vanessa, elle, a disparu. Sans laisser de traces. Convaincu qu’elle n’est pas partie de son plein gré, Matthew ne peut imaginer la terrible vérité : Vanessa a été enlevée, enfermée dans une malle et cachée dans une grotte, avec de l’eau et de la nourriture pour une semaine.
    Son ravisseur, Ryan Lee, a déjà plusieurs fois été condamné pour des délits mineurs. Son passé de petite frappe le rattrape au plus mauvais moment. Il est mis en détention et écope de quatre ans de prison. Kidnappée pour faire l’objet d’une rançon qui aurait permis à Ryan de rembourser 20 000 £, Vanessa est abandonnée à son triste sort…
    Près de trois ans plus tard, l’histoire semble se répéter. Une autre femme disparaît dans des circonstances mystérieuses. La police n’a aucune piste.
    Ryan, récemment libéré, n’a jamais révélé son terrible secret. Mais cette fois-ci, il semble que ce soit dans son entourage que sont choisies les victimes…

     

     

     La fin est excellente ! L'intrigue est bien menée, bien ficelée et l'ensemble est juste et efficace. 
    J'ai découvert Charlotte Link il y a quelques années déjà,  j'ai aimé sa plume et je n'hésiterai pas à la lire à nouveau. 
    En bref, une très chouette lecture bourrée de suspense, oppressante et troublante. Un livre que je ne peux que vous conseiller si vous aimez ce genre d'histoire. 

    Bonne fin de semaine à tous.

     


    6 commentaires
  •  

    Auto portrait - vers 1884.

     

    Theodore Robinson ( juillet 1852 -  avril 1896) était un peintre américaincélèbre pour ses paysages impressionnistes. Il fut l'un des premiers artistes américains à adopter l'impressionnisme à la fin des années 1880. Il fréquenta Claude Monet à Giverny. Plusieurs de ses toiles sont considérées comme des chefs d'œuvre de l'impressionnisme américain.

    Il est né à Irasburg dans le Vermont, au Nord-Est des États-Unis. Sa famille s'installa dans le Wisconsin et Robinson commença des études d'art à l'Institut d'art de Chicago en 1869. 

     

    Le père Trognon et sa fille -  1891.

     

     

     

    Un mariage à la campagne. - 1892.

     

    En 1876, il partit pour Paris, où il fut l'élève de Carolus-Duran puis de Jean-Léon Gérôme à l'École des beaux-arts. Il peignit ses premières toiles à Paris en 1877, et passa l'été à Grez-sur-Loing. Après plusieurs voyages à Venise et Bologne, il retourna aux États-Unis en 1879, où il resta plusieurs années. Pendant cette période, il adopta le style réaliste et représenta des personnes exécutant des tâches agricoles ou domestiques. 

     

     

    Capri - 1890.

     

    Canal scène - 1893.

     

    Il fut invité par Claude Monet à Giverny et fut influencé par ses peintures.  De tous les artistes américains, il fut le plus proche du maître français, qui lui donnait des conseils. 

    En 1895, il réalisa plusieurs toiles dans le Vermont et écrivit une lettre à Claude Monet en février 1896, annonçant son retour à Giverny. Mais il mourut en avril à New York à l'âge de 43 ans, d'une crise d'asthme aiguë.

    Aujourd'hui, les toiles de Theodore Robinson sont conservées au Metropolitan Museum of Art de New York, à la Corcoran Gallery of Art de Washington et à l'Institut d'art de Chicago. 

     

    Bonne fin de semaine à tous.

     

     

     

     

     

     


    5 commentaires
  •  

     

     

    Deuxième aventure pour le commissaire Georges Dupin après Un été à Pont-Aven.

    Les Glénan, au large du Finistère. Comment croire que dans cet archipel paradisiaque, où la mer est bleu lagon, on découvrirait en ce matin de mai trois cadavres, échoués sur le rivage ? A-t-on affaire à un naufrage dû à la tempête de la veille ? Dur, dur, pour le commissaire Dupin : lui qui déteste le bateau, le voilà sur le pont dès le petit matin, sans avoir pu siroter son premier café de la journée.

     

     

     

    Tout prête à croire que les victimes se sont simplement noyées. Mais l'une d'elles se révèle être un sombre entrepreneur et acteur non négligeable de la politique locale, et une autre, un navigateur hors pair collectionnant les ennemis. Dupin flaire l'embrouille. L'enquête l'entraînera au plus profond de l'histoire de l'archipel et de ses inénarrables habitants - chercheurs d'or, biologistes militants, belles plongeuses et nombreux intrigants - et révélera au grand jour une réalité aussi complexe que dramatique. Avec le retour du commissaire Dupin égal à lui-même : ronchon, imprévisible,  mais diablement efficace ! 

     

     

     

    Ce livre de Jean Luc Bannalec, qui est en réalité le pseudonyme d'un écrivain Allemand, tombé amoureux de la Bretagne est une pure bouffée d'air marin sur fond de paysage à couper le souffle et une excellente lecture pour les vacances. Un polar à savourer pendant les vacances...

    En ce moment France 3 diffuse tous les dimanches soirs, les aventures du commissaire Dupin.

     

     

     

     Bon weekend à tous.

     

     


    8 commentaires
  •  

     

    Auto portrait - 1876 .

     

     

    Pierre-Auguste Renoir dit Auguste Renoir, né à Limoges (Haute-Vienne) le 25 février 1841 et mort au domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer le 3 décembre 1919, est l'un des plus célèbres peintres français.

    Membre à part entière du groupe impressionniste, il évolue dans les années 1880 vers un style plus réaliste sous l'influence de Raphaël. Il a été peintre de nus, de portraits, paysages, marines, natures mortes et scènes de genre, pastelliste, graveur, lithographe, sculpteur et dessinateur.

    Peintre figuratif plus intéressé par la peinture de portraits et de nu féminin que par celle des paysages, il a élaboré une façon de peindre originale, qui transcende ses premières influences (FragonardCourbetMonet, puis la fresque italienne).

    Pendant environ soixante ans, le peintre estime avoir réalisé à peu près quatre mille tableaux.

     

     

    Pont neuf - 1872.

     

     

     

    Fillette à l'arrosoir - 1876.

     

    Autour de 1880, Renoir est en pleine misère : il n'arrive pas à vendre ses tableaux et la critique est souvent mauvaise ; il décide de ne plus exposer avec ses amis impressionnistes mais de revenir au Salon officiel, seule voie possible vers le succès. Il n'expose d'abord qu'une seule toile au Salon de 1878 intitulée Le Café. De fait, grâce à des commandes de portraits prestigieux - comme celui de Madame Charpentier et ses enfants en 1878 - il se fait connaître et obtient de plus en plus de commandes. Son art devient plus affirmé, il recherche davantage les effets de lignes, les contrastes marqués, les contours soulignés, comme dans le fameux Déjeuner des canotiers peint de 1880 à 1881, même si le thème reste proche de ses œuvres de la décennie 1870. On peut apercevoir dans ce tableau son nouveau modèle, Aline Charigot, sa maîtresse qui devient sa femme en 1890, et qui lui donne trois autres enfants, après Pierre et Jeanne nés de Lise Tréhot : Pierre RenoirJean Renoir, le cinéaste, et Claude Renoir dit « Coco ». Les trois danses (Danse à Bougival (en)Musée des beaux-arts de Boston ; Danse à la ville et Danse à la campagne, Musée d'Orsay, vers 1883) témoignent aussi de cette évolution.

     

     

     

    Jeune femme au crochet - 1876 .

     

     

    Jeune fille au piano - 1892.

     

    De 1890 à 1900, Renoir change de nouveau son style. Ce n'est plus du pur impressionnisme ni le style de la période ingresque, mais un mélange des deux. Il conserve les sujets d'Ingres mais reprend la fluidité des traits. La première œuvre de cette période, les Jeunes filles au piano (1892), est acquise par l'État français pour être exposée au musée du Luxembourg. En 1894, Renoir est de nouveau père d'un petit Jean et reprend ses œuvres de maternité. La jeune femme qui s'occupe de ses enfants, Gabrielle Renard, devient un de ses fréquents modèles

    Renoir continue, malgré tout, de peindre jusqu'à sa mort en 1919. Il aurait, sur son lit de mort, demandé une toile et des pinceaux pour peindre le bouquet de fleurs qui se trouvait sur le rebord de la fenêtre. En rendant pour la dernière fois ses pinceaux à l'infirmière, il aurait déclaré : « Je crois que je commence à y comprendre quelque chose. »

    Le 3 décembre 1919, il s’éteint au domaine des Collettes à Cagnes-sur-Mer, des suites d'une congestion pulmonaire, après avoir pu visiter une dernière fois le musée du Louvre et revoir ses œuvres des époques difficiles.

     

    Pour en savoir plus allez ICI

     

    Bon week end à tous.

     

     

     

     

     


    12 commentaires
  •  

    Le livre écrit par Annie Barrows, est bien plus qu'un roman, c'est un monde fabuleux qui évolue à Guernesey et dont on découvre, au fil de chaque lettre, les secrets les mieux gardés...Juliet Ashton est une journaliste/écrivain londonienne à la recherche d'un sujet pour son prochain livre, avec l'aide de ses amis Sidney et Sophie Stark. Par une heureuse coïncidence, elle reçoit une lettre de Dawsey Adams, habitant de l'île de Guernesey, à propos de Charles Lamb, et décide donc de lui répondre. S'ensuit alors un échange de lettres entre Juliet et Dawsey, puis entre Juliet et  deux autres membres du Cercle...

     

     

    Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant.

     

     

     



    Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies...

    Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais.

    Le film qui sort ces jours ci est adapté de ce roman...

     

    Peintures de Ken Knight.

    Bonne fin de semaine à tous.

     

     


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires